احدث الاخبار

La souffrance la plus importante des personnes âgées

Écrit par : Madbouly Atman

Lors de la réunion hebdomadaire au café avec les amis de Madinat Al-Qanater Al-Khairia, nous avions l’habitude de définir un sujet de discussion pour que le temps soit utile. Alors que nous discutions de la question des personnes âgées et des doléances matérielles et morales qu’elles subissent après les avoir « garées sur l’étagère », l’un des participants a crié : « Je vis dans une solitude totale depuis de nombreuses années après la mort de ma femme. La plupart du temps dans un état d’isolement.. Je mange seul.. Je dors seul. » Je suis assis seul.. Je passe de nombreuses heures sur Internet. Lorsqu’un des participants lui a posé des questions sur ses enfants, il a répondu : « Dieu les aide, ils étaient occupés par leur travail et leurs enfants. Ils m’ont proposé de rester avec l’un d’eux dans son appartement, mais j’ai refusé ». Ici, il devient clair qu’il y a des problèmes dont souffrent les personnes âgées qui sont plus importants que la maladie et les besoins financiers, et ce sont les problèmes de la solitude et du vide. Une personne assise a proposé une solution en proposant que toutes les deux ou trois personnes âgées qui vivent à proximité se réunissent pour vivre ensemble dans un même appartement pour résoudre le problème de l’isolement à condition qu’elles partagent le coût de la vie. Mais la proposition a été rejetée en raison de la nature, de la façon de penser et du mode de vie différents de chaque personne de l’autre. Ici, je leur ai présenté les expériences pratiques de certaines personnes âgées qui ont investi leur temps de manière correcte et ont éliminé les problèmes de solitude et de vide. Certains d’entre eux recherchent une opportunité d’emploi dans le secteur privé et passent la majeure partie de leur journée à travailler, à communiquer avec les gens pendant le travail et sur les trajets aller-retour. Je connais des retraités qui travaillent encore même s’ils ont plus de 75 ans. Je connais des personnes âgées qui se sont engagées dans des œuvres caritatives, soit individuellement, soit par le biais d’associations officiellement enregistrées auprès du ministère des Solidarités. Ils passent le plus clair de leur temps à répondre aux besoins des pauvres, des nécessiteux et des malades qui en sont incapables, et à présenter leurs cas après les avoir étudiés sur le terrain aux personnes charitables qui donnent généreusement car elles voient des cas bien étudiés et documentés, et aussi pour leur confiance dans la sincérité et l’honnêteté de ceux qui recueillent ces dons. Et j’ai rencontré des personnes âgées travaillant dans des œuvres caritatives et elles sont satisfaites car leur travail leur profite dans ce monde et dans l’au-delà. Je présente ici une expérience individuelle réussie d’un ami qui a beaucoup contribué à traiter et soulager la douleur des patients pauvres qui visitent les hôpitaux publics, et cette expérience peut être réalisée dans chaque village et dans chaque ville. Cet ami savait de par son travail que les hôpitaux publics souffraient depuis de nombreuses années d’un manque de médicaments et de fournitures médicales. Il a donc pensé à un moyen de le fournir, et Dieu lui a accordé l’idée de visiter les services d’urgence, les unités de soins intensifs et les centres de dialyse dans les hôpitaux publics et de leur demander les noms des médicaments et des fournitures médicales qui leur manquaient. Puis il l’écrit sur sa page Facebook et ne demande pas de don d’argent, mais demande à ceux qui peuvent en acheter et le livrer à l’hôpital. Grâce à Dieu, puis avec son dévouement et ses efforts, une grande équipe s’est portée volontaire avec lui, et ils comblent actuellement la pénurie de médicaments et de fournitures médicales dans les hôpitaux publics avec des centaines de milliers de livres. Il y a même des dons par leur intermédiaire de dispositifs médicaux avancés. Il y a aussi un rôle pour le gouvernement qu’il doit s’empresser de jouer afin de bien occuper les loisirs des personnes âgées. Il est nécessaire de mettre en place un club pour personnes âgées dans chaque ville qui contient des séances, un restaurant, des aires de jeux pour les sports qui leur conviennent, une bibliothèque.L’inscription au club est gratuite pour toutes les personnes âgées. Et que ces clubs sont créés sous la tutelle de l’Autorité générale des assurances, et sont financés par les cotisations d’assurance payées par les citoyens, et ne pèsent donc pas sur le budget de l’État. Et si le ministère de la Jeunesse met en place des centres et clubs de jeunes dans chaque ville et village d’Egypte, pourquoi l’Autorité générale des assurances ne joue-t-elle pas ce rôle auprès des personnes âgées, d’autant plus que cela se fera avec l’argent des participants, et l’Etat le budget ne coûtera pas une livre. J’appelle les membres de l’Assemblée du peuple et du Sénat à présenter un projet de loi pour créer ces clubs pour personnes âgées, et nous sommes prêts à l

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.